ACCUEIL

INTRODUCTION

Dans l’éventail des modes de communication (mail, WhatsApp, Facebook…) nous gardons le site.

Pour certains, ce mode est dépassé, ou plus simplement il y a mieux. Pour nous, Il se prête à notre conception des échanges : chercher, confronter, relayer, suivre les évolutions…

Il s’agit donc pour nous en tout premier lieu de préciser et de rappeler que nous ne sommes ni fédération, ni groupe de MAS A PO. Une entité particulière, au service des MAS A PO, Un espace de réflexion, d’échanges et de valorisation du concept et des pratiques de nos membres et sympathisants.

Nous avons retenu les rubriques suivantes :

– Les thématiques que nous traitons

– Les projets et actions que nous portons et que nous soutenons

– Les avancées et les perspectives

– Nos contributions à notre champ, à notre environnement…

Dans le vaste mouvement des MAS A PO, nous avons déjà fait et nous avons encore à faire.

C’est la raison de notre 15e anniversaire sur le thème LARÈL AN-NOU.

Rappel, en 2004, nous avons construit notre démarche à partir essentiellement des forces en présence dans la grande région pointoise.

Aujourd’hui, en 2019, nous devons accompagner la progression des  MAS A PO  dans nos 32communes  et donner du sens aux partenariats avec les mouvements de notre lignée en Martinique, en Guyane, en France…

Nous sommes très attentifs aux mutations sociales, économiques et cukturelles dans l’archipel, dans notre environnement immédiat et au-delà.

La conception culturelle et certaines actions populaires et plus simplement la démarche des MAS A PO bougent , dans les grandes agglomérations de PAP et de B/T, dans les communes, à Marie Galante, à la Désirade. Ici et là, des femmes et des hommes agissent, créent, inventent, se faufilent entre des contraintes des plus diverses pour vivre autrement et faire vivre, voire revivre leur environnement.

Ainsi, au-delà du fouet, du tambour, du chant, ils sont à la recherche de sens. Comme pour introduire ou rappeler que   notre région mono départementale est un ensemble de territoires. C’est à dire, d’idées, d’actions, de façonnages, d’engagements, d’espoirs.

Nous nous faisons confiance, nous avons confiance.

EN 2019, le thème LAREL AN-NOU, entre affirmations, exclamations, interrogations, s’impose à nous. LAREL AN-NOU, un chantier que nous sommes fières d’initier, car nous portons des valeurs qui servent et serviront notre pays.

Un pari audacieux quand on a pleine conscience des différents courants (imaginations, pensées, créativités, solidarités…) qui font notre logique durant la période de carnaval. Entre mysticisme, magicoreligieux, mascarade, masko, diversion, remise en question, affrontement, etc nous allons à partir de différents outils (musique, bwabwa, scènes , objets, coiffes, tenues…), tirer des enseignements, décider, confirmer, prendre des orientations

Nous devons aussi rappeler que :

1–Kannaval a MAS A PO sé joudlan pou mikarenm, é lapwent an kannaval.

2-L’une des composantes essentielles du carnaval de Guadeloupe, c’est le mouvement des MAS A PO.

3-Les week-ends, dont les dimanches, sont des temps de préparation, d’expression et d’ajustement des comportements et des pratiques qui font la grandeur des carnavals, dont ceux des Abymes, de PAP et des jours gras.  Ils doivent être appréciés à leurs justes valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *