ÉVÉNEMENTS

http://asso-kmk.net/wp-content/uploads/2020/01/Livre-Album-Presse.m4v

http://asso-kmk.net/wp-content/uploads/2020/01/Livre-Album-Presse.m4v

2019


KMK : 15 èm anniversaire

NOS DEBATS

Date : jeudi 21 février 2019

Thème : Les mouvements culturels MAS A PO et l’École

Horaire : 08h30- 12H

Lieu : à la MJC des Abymes

Exposé :

Plus de 80% des groupes sont des mouvements culturels. C’est-à-dire des associations où se rencontrent des arts de la vie dans une démarche à la fois de collecte et de transmission.

Dans le développement et la vie des groupes, les enseignements, les apprentissages, les savoirs scolaires sont utilisés.

Les activités sociales, culturelles, sportives, manuelles, intellectuelles et créatrices des groupes sont des supports pédagogiques

L’École et le mouvement culturel MAS A PO échangent pour s’écouter, se rapprocher, optimiser leurs ambitions, donner du sens à leurs actions éducatives, donc Réussir .

Invités :

Spécialistes : Éduction nationale, CFTS, AEA, enseignants…

Les groupes MAS A PO

………………………….

Date : Mercredi 27 février 2019

Thème : Tanbou

Horaire : 18h30- 21H

Lieu : au pavillon à PAP

Exposé :

Le tambour fait partie de notre quotidien et accompagne nombre d’évènements.

Son parcours, ses évolutions ne sont pas sans quelques contraintes.

Parlons-en.

Où en sommes-nous de la réflexion et quelles perspectives ?

Invités :

Spécialistes : F. Flauzin, musicologues, pratiquants …

Les groupes MAS A PO

…………………………………

Date : jeudi 28 février

Thème : Projets et gestion de projets associatifs

Horaire : 08h30- 12h

Lieu : à la MJC des Abymes

Exposé :

Les groupes, sont dans leur quasi-totalité des associations déclarées. Ils doivent faire face à un certain nombre d’exigences et de règles.

L’une de leurs missions principales, faire ensemble, porter et conduire une action ou un projet commun, donner sens au lien social ;

Quelques aspects du questionnement :

-Le groupe MA SA PO, sa particularité, ses spécifiés

-La rencontre du projet personnel et du projet collectif

-La vie collective ou le projet collectif ; voire commun, est-ce une somme d’individus, d’individualités ou d’individualismes, ou …?

Ce qui marche, ce qui ne marche pas.

CAGI, CR, CRESS, DJSCS…

Les groupes MAS A PO

……………………………..

Date : Vendredi 01 mars

Thème : Acteurs et analystes racontent les MAS A PO des années 1970 à 2004

Horaire : 18h30- 21h

Lieu : au pavillon à PAP

Exposé :

Entre vécus individuels et collectifs.

Des contributions

Souvenirs, convivialité

……………………

 

Date : Mercredi 27 mars

Thème : La mi-carême

Exposé :

La mi-carême, des idéaux, des positionnements et autres traversent le sujet.

Pour, contre ou sans avis sur le sujet…

Etat des lieux (social, économique, culturel…) et quelles perspectives ?

Horaire : 08h30- 12h

Lieu : à préciser

Intervenants et invités

Invités Acteurs des milieux concernés

Les groupes MAS A PO

………………………

Date : Vendredi 24 mai

Thème : Kontré a mouvman kiltirel lokal é dewo’

Horaire : 18h30- 21h

Lieu : à préciser

Exposé :

Les mouvements culturels de notre champ comblent des vides, accompagnent, participent aux progrès sociaux, économiques, culturels…

Leurs contributions aux équilibres, aux solidarités, aux actions sont importantes. Des améliorations et des projections sont possibles.

Contribuons

Invités

NOU PA SAV de la Martinique, KMF (Kolektf Mas Fwans), Mouvman kiltirel jakata de la Guyane, KMK et les MAS A PO

affiche_kmk_site

INVITATIONS

Journée KMK, dimanche 10 avril, an lokal é savan a Oüiliapa a Gwayav

9è maten à 5 è swè, On jou an fanmi, zanmi an mes é labitid an nou.

Pou nou kontinyé sanblé !

Invitation

Nous vous invitons à la réunion élargie du conseil d’administration et des membres qui se tiendra dans les conditions suivantes :

Vendredi 18 mars 

18h 30

Centre de ressources des ABYMES (CRA, face au stade et à le MJC)

Ordre du jour

            – Finalisation du bilan

            – Point sur la journée bokantaj dimanche 10 avril à Goyave

            – Préparation de l’AG

            – Questions diverses

Nous comptons sur votre participation.

Autres renseignements

Les groupes sont invités à se mobiliser pour poursuivre notre démarche et faire part de leurs manifestations pour 2016 et 2017.

Quelques projets

2016

Dimanche 10 avril Jouné bokantaj a KMK a goyav an savann a ouïliapa

9ed maten- 5ed swè.

Dimanche 17 avril jouné kiltirel a lansbètran avè MKA’N

A petit Canal :

Misik o kanal du 22 avril au 1er mai

Fête patronale du 07 et 08 mai

08 au 27 mai, diverses manifestations.

2017

Mas o kannal  vendredi 06 janvier- 19 h

Lundi gras, 27 février, a senfwansoi -19h

Kongo Karaiyb  samedi 25 février lapwent-09h

 

COMPTE-RENDU

CA élargi

Samedi 05 mars, au centre de ressources des Abymes.

L’occasion d’entendre les pratiquants, les observateurs et de saisir leurs ressentis des 05  semaines du carnaval 2016.

 

Introduction

Le KMK n’est pas une fédération c’est un espace d’échanges. Sa première mission, à sa création en 2004 :

  • Améliorer les relations avec les communicants,
  • Faciliter les échanges et les rencontres entre MAS A PO,

Nous avons aussi réalisé le 1er déboulé en commune, à Bouillante en 2005 et assuré le quotidien et des avancées dans bien des domaines.

Nous avons rempli notre contrat.

 

Observations et enseignements

Les dimanches gras à PAP avant les jours gras gagnent régulièrement en intensité et en popularité. Ce sont des rendez- vous attendus et prisés des public. Et les mas de la région pointoise y tiennent.

La deuxième édition de MAS O KANNAL s’est bien déroulée.

Cette année il y a eu 03 groupes a PO Mardi gras à B/T.

Parmi les rassemblements nous avons souligné ceux des Abymes, de Petit-Canal de Morne à l’eau, de Marie galante, de mas ka klé. Ce dernier ouvre de nouvelles perspectives de l’espace mouvement culturel…

Mas a wobè en se déplaçant dans ces lieux de rencontres élargis le champ des pratiques.

 

Des interrogations

La place des MAS A PO dans le carnaval de Guadeloupe

D’un groupe à l’autre les points ed vue sont si nombreux et si différents que nous devons tout faire pour que les échanges se multiplient.

Analyse

Il est urgent pour le KMK de prendre en compte les demandes globales et spécifiques des groupes et plus globalement de se saisir de la logique Kannaval qui évolue. Par exemple la bi polarisation PAP/ Basse terre des jours gras c’est du passé.

Une édition 2016 intense et riche avec des temps de regroupements porteurs et des évolutions dans les pratiques. Des perspectives se dessinent, notamment dans le nord grande terre.

Le KMK doit être plus présent à accompagner  les réalisations, dont les demandes qui émanent des communes. Accompagnement qui est possible dans l’élaboration de projets, les négociations avec les partenaires, la sécurité, La conduite des actions…

Hier, mais encore aujourd’hui, la participation aux concours fait débat. Le point de vue des représentants de Yo minm, qui concourent : « il s’agit pour nous de faire passer des  messages ». Cette année ils ont repris le thème du moustique ZIKA, déjà présenté en 2015, mais  avec des adaptations. Ils ont aussi profité du concours  de l’ARS. Ils soulignent que le message est bien passé.  À B/terre l’animateur en a donné une bonne explication.

Du point de vue de la salle, 2016 a été on bel mas. Sé gwadloup an kannaval !

Lespwi mas, par principe lutte contre l’individualisme. Les mas sont des organismes fondés sur le principe de solidarité et de valorisation des cultures traditionnelles populaires. On fos an mes é labitid an nou.

Pouvoir se rencontrer, échanger, faire des choses ensemble, cela est très important

Un carnaval court, des engagements forts dès les premiers jours. Quasiment tous  les déboulés de l’année précédente ont été reproduits. Le weekend end sont plus longs, ils commencement au moins dès le vendredi.

La sécurité fait partie des préoccupations majeures de toutes les composantes du carnaval et notamment  le maire et les responsables de groupes. Ces derniers veillent au bon fonctionnement de leur service de sécurité.

Notamment dans la période la plus animée du carnaval les touristes, et parmi eux les croisiéristes sont là. Des questions se posent tout au moins sous l’angle de l’économie et de la culture.

Dans nos pratiques, Ka manké on bitin !

 

Des perspectives

Le développement des groupes dans les communes nous invite à approfondir le questionnement à la vie associative, le faire ensemble.

Nous avons aussi mission d’école de la rue avec des fonctions permanentes d’écoute, de conseil, d’orientations.

Des déboulés dans les communes s’inscrivant dans des programmes cultures pluriannuels

Des départs nocturnes au plus tôt.

Le carnaval en 2017 : 08  semaines pour un mardi gras le 28 février. Et le jour de  l‘an, un dimanche.

Les fonctions sociales, solidaires, éducatives, sportives, culturelles, économiques, environnementales, psychologiques, thérapeutiques sont plus présentes dans nos échanges. Leur prise en compte progresse dans notre culture.



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *