SAMEDI GRAS

Ce vendredi 13 février en soirée c’était le déboulé d’une douzaine de groupes à Morne-à-l‘eau aux cotés de Mas Boko Ka et cela jusqu’à très tard dans la nuit.

Le lendemain sur au moins deux pôles,  P-à-P avec le Point ? et Sainte-Rose avec Mangrov la, les mas a po s’étaient donnés rendez-vous en kongo Karayb.

Notamment à P-à-P, le Mas est ouvert à tous. Les mas viennent de partout : Il suffit de vouloir s’exprimer dans le thème et porter sa contribution à l’ensemble.

Plus d’un millier de personnes dans les rues de P-à-P après un départ à Chauvel pour une arrivée sur la page du gosier, environ 04 heures de déboulé.

Kongo Karayb, c’est l’occasion de visiter notre histoire et pour certain notre parcours avec une référence à l’Afrique, à la Caraïbe, à la Guadeloupe, tout en laissant une place à la créativité et à l’agencement de valeurs fortes qui font le charme de notre environnement.

Kongo Karayb, c’est aussi, des expressions, du laisser vivre, du relâchement de l’extériorisation, du dépassement, un ensemble d’actes et de situations qui fait l’autrement.

Avec ces mas qui ont animé pointe-à-pitre ce samedi 14 février: tout mas, masque de Vieux fort, mas a ti moun, Kongo Karayb, il faudra bientôt inscrire cette journée comme une référence de l’espace carnaval de notre archipel.

IMG_0091 DSCN4393 DSCN4387 IMG_0082 DSCN4381IMG_0039DSCN4380 IMG_0032 IMG_0030 IMG_0027 IMG_0016 IMG_0041IMG_0013 IMG_0011 IMG_0010 IMG_0009 IMG_0008 IMG_0005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *